L'éco-design, ça vous gagne

le
0
L'ISAA de Nantes (Loire-Atlantique), un excellent tremplin pour devenir designer.
L'ISAA de Nantes (Loire-Atlantique), un excellent tremplin pour devenir designer.

L'école de design LISAA (L'Institut Supérieur des Arts Appliqués) Nantes (Loire-Atlantique) tient l'eco conception en haute estime...


LISAA se met lui aussi au vert. Comptant des établissements à Paris, Nantes, Rennes (Ille-et-Vilaine) et Strasbourg (Bas-Rhin), cette école réputée prodigue plusieurs formations pour devenir designer. Parmi elles, une formation design globale durable qui, on l'aura compris, concilie arts appliqués et développement durable et offre ainsi aux étudiants de l'école de design à Nantes la possibilité de se spécialiser dans l'eco conception. Cette formation se déroule au sein de l'établissement de Nantes.


La direction a défini quatre objectifs ambitieux, énumérés sur le site Internet de LISAA : « Approfondir les connaissances dans les domaines fondamentaux du design global et du développement durable dans sa dimension écologique, économique et sociale », « développer une approche transversale et inter-disciplinaire », « consolider des compétences pour assurer avec efficacité la gestion de projets créatifs » et « vivre une expérience européenne dans le cadre d'un projet professionnel ».



Des métiers d'avenir


À la fois vaste, poussée et « tendance », la formation en design global durable est accessible aux étudiants titulaires d'un Bac+2 en design graphique ou design d'espace (BTS, DUT, DNAP), aux étudiants d'écoles d'architecture Bac+2, aux titulaires d'un diplôme en cycle supérieur de Design graphique / Architecture intérieure / Design d'environnement ainsi qu'aux titulaires de deux premières années de licence (ou DEUG) en arts appliqués. Elle donne par ailleurs accès à des métiers promis à jouer un rôle important dans la communication de demain.


Parmi les réalisations d'étudiants, citons notamment l'éco-conceptionpar Claire de Bonnière d'un packaging destiné la gamme de salades bio prêtes à l'emploi Les Crudettes, la création d'un concept de point de vente « vert » de la marque Veja, bien connue des amateurs de mode éthique, par Florence Braconnier, Marine Antier et Benoît le Louarn-Martin, ou encore la conception de bornes d'apport volontaire de tri-sélectif d'emballages par Marie Samson et Jean-Philippe Depont. Trois beaux projets pour, à la finale, accéder à des métiers d'avenir.





Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant