L'échec de la révision constitutionnelle nuit à Hollande-Sondage

le
0
    PARIS, 1er avril (Reuters) - Une majorité de Français estime 
que François Hollande a eu tort de renoncer à réviser la 
Constitution faute d'accord sur la déchéance de nationalité et 
que son recul sur le sujet porte sérieusement atteinte à son 
autorité, selon un sondage Odoxa pour iTELE et Paris Match 
publié vendredi. 
    Un total de 58% des personnes interrogées donnent tort au 
président de la République, dont 74% chez les sympathisants de 
droite et 41% chez ceux de gauche. 
    Les Français sont encore plus nombreux (71%) à y voir une 
décision qui porte atteinte à son autorité en tant que chef de 
l'Etat, dont 89% à droite et 57% à gauche.  
    A la question de savoir qui est responsable de cet échec, 
ils répondent très largement (72%) avant tout les responsables 
politiques de gauche.  Plus généralement, ils jugent que les 
débats autour de la déchéance de nationalité n'ont pas été 
clairs (80%) et pas à la hauteur de l'enjeu (84%). 
    Le sondage a été réalisé auprès d'un échantillon 
représentatif de 1.016 personnes âgées de 18 ans et plus 
interrogés par internet les 31 mars et 1er avril. 
 
 (Yann Le Guernigou, édité par Guy Kerivel) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant