L'échec d'Obama sur le contrôle des armes

le
0
Un an après la tuerie de Sandy Hook dans le Connecticut, les espoirs d'un renforcement de la législation sur les armes à feu aux Etats-Unis est restée lettre morte

À QUOI donc pensera Barack Obama samedi, lorsqu'il observera une minute de silence en hommage aux vingt-six victimes de Newtown (Connecticut)? À l'occasion ratée de légiférer une bonne fois pour toutes sur le port d'armes dans une Amérique surarmée et entraînée dans une spirale d'effroi et de paranoïa? À l'indécente razzia sur les armes à feu qui, en cette frénésie consumériste de fin d'année, ne se sont jamais aussi bien vendues outre-Atlantique?

Un an après le massacre de l'école primaire de Sandy Hook, la vague d'indignation qui avait submergé les États-Unis est largement retombée. Et, avec elle, les espoirs d'une législation plus sévère sur le port d'armes à feu, qui tuent 32.000 personnes par an. Touché au c½ur par la tragédie, Barack Obama avait pourtant juré d'instaurer un backgro...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant