L'échappée indienne de Valérie Trierweiler

le
0
La compagne du président de la République qui l'accompagne à New Delhi est reçue avec les égards dus aux épouses de chefs d'État en dépit d'un protocole habituellement très tatillon.

Envoyé spécial à New Delhi

L'affaire a été réglée avec un art du compromis dont les diplomates en ont le secret. Valérie Trierweiler, arrivée jeudi matin à New Delhi avec François Hollande, est reçue en tant qu'«épouse» du président de la République lors de sa visite d'État en Inde. Mme Trierweiler est accueillie «en tant que première dame de France», a-t-on confirmé à l'Élysée.

L'événement serait anodin si le protocole indien, réputé pour son conservatisme, n'était peu prompt à accorder un statut officiel aux compagnes non mariées des dirigeants qui sont reçus en visite d'État. Lors de ces déplacements, les entretiens et les cérémonies sont méticuleusement réglés, l'épouse du chef de l'État en visite étant, par exemple, assise à côté de celle du premier mini...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant