L'échange de dette grecque doit être achevé autour du 10 mars

le
0
L'ÉCHANGE DE DETTE GRECQUE DOIT ÊTRE ACHEVÉ AUTOUR DU 10 MARS, ANNONCE LUCAS PAPADÉMOS
L'ÉCHANGE DE DETTE GRECQUE DOIT ÊTRE ACHEVÉ AUTOUR DU 10 MARS, ANNONCE LUCAS PAPADÉMOS

ATHENES (Reuters) - La Grèce doit avoir achevé l'échange de dette prévu dans le cadre de son plan de sauvetage de 130 milliards d'euros autour du 10 mars au plus tard, a annoncé mardi le Premier ministre grec.

Lucas Papadémos a fait cette déclaration alors que son gouvernement présentait au parlement un projet de loi prévoyant si nécessaire de contraindre les investisseurs privés à échanger leurs obligations pour des titres de dette d'une valeur plus basse dans le cadre du plan de sauvetage conclu dans la nuit.

"Nous estimons que les décisions qui ont été prises et que l'accord qui a été conclu réduisent de façon importante l'incertitude au sujet du soutien financier de notre pays pour les trois prochaines années", a déclaré le chef du gouvernement.

"Nous avons beaucoup de travail à faire entre maintenant et la fin mars", a-t-il ajouté.

La conclusion de l'échange de dette le 10 mars fournira à la Grèce des fonds dont elle a cruellement besoin. Le 20 mars, le pays doit procéder à un remboursement de dette de 14,5 milliards d'euros.

Dans le cadre de l'accord, il est prévu que les investisseurs acceptent une décote de 53,5% de la valeur faciale de leurs obligations. Si le parlement vote la loi, des Clauses d'action collectives (Cac) contraindront les investisseurs à accepter l'échange, une fois que le seuil d'une participation des deux-tiers sera atteint, a indiqué un ministre mardi soir.

"C'est 66%", a dit le ministre à Reuters sous le sceau de l'anonymat.

Le vote sur les Cac est prévu jeudi.

L'échange de dette est une partie très importante du plan de sauvetage. Il s'agit de ramener la dette grecque de 160% du produit intérieur brut (PIB) à 120,5% en 2020.

La récession était plus forte que prévu, la Grèce anticipe désormais un déficit budgétaire 2012 représentant 6,7% du PIB, contre un objectif précédent de 5,4%, selon le projet de loi sur les nouvelles mesures d'austérité publié mardi sur le site web du parlement.

Le pays prévoit désormais un déficit primaire de 0,2% du PIB en 2012 contre un objectif précédent d'un excédent de 1,1% du PIB.

Le succès de l'échange de dette pourrait aussi déterminer la date les prochaines élections en Grèce. Les conservateurs du parti Nouvelle démocratie ont fait savoir qu'ils pourraient accepter de reculer au 29 avril les élections législatives prévues le 8 avril pour donner plus de temps à un échange de dette.

Georges Georgiopoulos et Angeliki Koutantou; Danielle Rouquié pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant