L'eau, enjeu majeur entre Israël et Palestine

le
0
Un Israélien dispose en moyenne de 4 fois plus d'eau qu'un Palestinien. La question du partage de la ressource reste un point-clé d'un éventuel processus de paix.

Beaucoup se réjouissent de l'arrivée de l'été. Ce n'est pas le cas de Suzanna Qabar. Comme pour de nombreux habitants de l'agglomération de Bethléem, les coupures d'eau vont commencer chez elle de mai à octobre. «Durant cette période, je n'ai de l'eau, au mieux, qu'une fois par mois», explique la jeune femme. Quand l'eau coule au robinet, elle remplit les trois grosses citernes juchées sur le toit de son habitation. Plusieurs fois dans la saison, elle achètera de l'eau livrée par des camions qu'elle paiera beaucoup plus cher que celle du robinet. Bethléem est une des nombreuses villes de Cisjordanie dont l'alimentation en eau est insuffisante, aggravée par un réseau vieux et défectueux (un taux de fuite estimé à 40 %). Dans le bas de la ville, la pression est trop forte et finit par casser les tuyaux...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant