"L'eau de Leicester a des pouvoirs magiques"

le
0
"L'eau de Leicester a des pouvoirs magiques"
"L'eau de Leicester a des pouvoirs magiques"

Rasmus Smith Bech s'est intéressé de près au sacre de Leicester la saison dernière en Premier League. Mais pour ce Danois de trente ans, la clé du succès des Foxes se trouve… dans l'eau qui arrose la ville et le King Power Stadium. Il a donc décidé de mener une enquête complètement délirante sur place et en a profité pour ramener quelques bouteilles d'eau magique.

Salut Rasmus, alors, raconte-nous comment l'idée d'enquêter sur l'eau de Leicester t'est venue ?
J'étais tranquillement posé dans un bar avec des amis, en fin de saison dernière. On avait pas mal bu, un peu plus que des verres d'eau ce coup-ci, et puis on parlait de cette si surprenante réussite de Leicester. On se demandait si ça allait continuer et on a eu cette idée de s'intéresser à cette mystérieuse eau. On s'est dit qu'il fallait aller faire une enquête là-bas.

« Les gens à Leicester étaient méfiants, mais je les comprends, ils voulaient m'éloigner de leur secret. »
Tu connaissais déjà un peu la ville ?
Pas du tout. C'est la première fois que j'y allais. J'y ai rencontré des gens vraiment sympas, même si j'avais parfois l'impression qu'ils étaient un petit peu méfiants vis-à-vis de moi. Mais je les comprends, ils voulaient m'éloigner de leur secret pour mieux le protéger.

Ça se comprend. Et à part te balader avec des bouteilles d'eau vides dans tes valises, qu'est-ce que tu fais dans la vie ?
Je travaille dans l'art, je suis directeur artistique. Je travaillais à Londres avant d'ailleurs. C'est pour cette raison que je supporte Arsenal, mais chut, il ne faut pas le dire trop fort. Mais bon aujourd'hui, je pense que je peux aussi me considérer comme détective à mi-temps. C'est une vraie enquête de fond qu'on a réalisée.

Tu es donc parti à Leicester avec un de tes potes. Quand est-ce que vous êtes partis là-bas ?
Oui, je suis parti avec mon pote Shaun quelques journées avant la fin du championnat. C'est mon cameraman, mon acolyte, mon rocher, mais ça fait surtout quelqu'un de plus pour aider à porter les valises quand elles sont vraiment très lourdes. (Rires) Ça va, il n'a pas été très dur à convaincre. Il était dans le même état d'esprit que moi. Nous voulions que la vérité éclate au grand jour. Quel qu'en soit le coût et par tous les moyens nécessaires.

Pour commencer votre enquête, vous êtes allés au King Power Stadium et au centre d'entraînement des…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant