L'e-testament suscite la colère des notaires

le
0
Une entreprise privée tente de se glisser sur le marché prometteur de la rédaction de testament en ligne.

«Réinventer l'un des plus anciens outils juridique au monde: le testament». La formule claque, l'ambition sonne une révolution. Surtout qu'elle ne vient pas des notaires, mais d'une entreprise privée, sans affiliation à la profession, qui, mardi, lance le premier testament en ligne.

En mettant les pieds dans le plat du notariat, le site iconoclaste, baptisé «Testamento», crée la polémique. La démocratisation de cet acte juridique, marqueté à travers des offres commerciales allant de 35 ¤ à 70 ¤, choque les experts sur le fond comme sur la forme, tant pour la désacralisation de ce choix aux implications existentielles que pour la dématérialisation de l'accompagnement humain. Le «Testament Express» prend «30 minutes chrono», vante le site. En effet, en France, dans 9 successions sur 10, il n'y a pas eu de testament.

Le service vise to...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant