L'ayatollah Khamenei proscrit toute négociation avec Washington

le
3

(Actualisé avec nouvelles déclarations) DUBAI, 7 octobre (Reuters) - Le guide suprême de la Révolution islamique, l'ayatollah Ali Khamenei, a proscrit mercredi toutes les négociations avec les Etats-Unis, affirmant qu'elles n'amenaient rien d'autre à l'Iran que des effets négatifs. "Par des négociations, les Américains cherchent à exercer une influence sur l'Iran (...) mais il y a des naïfs en Iran qui ne le comprennent pas", a-t-il dit lors d'un discours devant des commandants de la marine des pasdaran, les Gardiens de la révolution. Trois mois après sa conclusion à Vienne, l'ayatollah Khamenei n'a toujours pas endossé publiquement l'accord sur le nucléaire iranien entre la république islamique et les puissances du P5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne + Allemagne). Dans son discours mis en ligne sur son site internet, le guide suprême affirme que "les négociations avec les Etats-Unis ouvre les portes à leur influence économique, culturelle, politique et sécuritaire". "Même durant les négociations nucléaires, ils ont tenté de nuire à nos intérêts nationaux chaque fois qu'ils en avaient l'occasion", poursuit-il. Cette prise de position place l'ayatollah Khamenei en opposition frontale avec le président iranien Hassan Rohani et le camp des modérés, pour lesquels l'accord de Vienne a été une victoire politique sur la voie d'une normalisation des relations avec les Occidentaux et d'une levée progressive des sanctions économiques et commerciales. (Bozorgmehr Sharafedin; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le mercredi 7 oct 2015 à 15:22

    belle preuve de democratie vivante en Iran... Le président désavoue son gouvernement !

  • charleco le mercredi 7 oct 2015 à 14:03

    Il a raison, les USA sont des fourbes, comme leurs acolytes sionistes.

  • aiki41 le mercredi 7 oct 2015 à 13:45

    l'intégrisme vs la modération = 0 partout