L'avocat de Sarkozy dénonce "une manoeuvre politique grossière"

le
2
    PARIS, 5 septembre (Reuters) - L'avocat de Nicolas Sarkozy a 
dénoncé lundi "une nouvelle manoeuvre politique grossière" après 
que le parquet de Paris eut requis le renvoi en correctionnelle 
de l'ancien président pour financement illégal de campagne 
électorale.   
    "C'est avec stupéfaction que j'apprends, au mépris de toutes 
les règles de droit, que le parquet de Paris requiert le renvoi 
du président Nicolas Sarkozy pour des faits pour lesquels il n'a 
pas été mis en examen", a déclaré Me Thierry Herzog à des 
journalistes, parlant d'une "nouvelle manoeuvre politique 
grossière". 
    "Le président Nicolas Sarkozy a été mis hors de cause pour 
l'ensemble des faits qui lui étaient reprochés, à l'exception de 
l'infraction formelle de dépassement du plafond du compte de 
campagne", a-t-il dit, rappelant sa mise en examen du 16 février 
dernier en marge du dossier Bygmalion. 
    "Cela démontre, s'il en était besoin, une nouvelle fois 
l'acharnement, voire le mépris du respect du code de procédure 
pénale", a poursuivi l'avocat. 
    "Par mon intermédiaire, le président Nicolas Sarkozy 
continuera à demander le respect de la règle de droit. Le droit 
et rien que le droit", a-t-il ajouté. 
 
 (Sophie Louet, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pbenard6 il y a 5 mois

    sarko, menteur, tricheur casse-toi

  • jmmerle il y a 5 mois

    En gros le Président présumé innocent n'aime toujours pas les petits pois... et ce n'est jamais le moment d'aller s'expliquer devant eux. C t un complot. Que Msieur Sarko se rassure, Msieur Juppé qui a orchestré les emplois fictifs de la mairie de Paris est quand même candidat. L'électeur aime beaucoup.