L'avocat de Fillon s'en prend aux journalistes du Monde

le
7
L'AVOCAT DE FILLON S'EN PREND AUX JOURNALISTES DU MONDE
L'AVOCAT DE FILLON S'EN PREND AUX JOURNALISTES DU MONDE

PARIS (Reuters) - L'avocat de François Fillon a accusé mercredi les deux journalistes du Monde à l'origine des révélations de l'affaire "Jouyet-Fillon" d'être des supplétifs d'une police politique et d'être à la disposition des opposants à Nicolas Sarkozy.

Dans le livre "Sarko s'est tuer", les journalistes Fabrice Lhomme et Gérard Davet affirment que l'ancien Premier ministre a demandé au secrétaire général de l'Elysée Jean-Pierre Jouyet, lors d'un déjeuner le 24 juin dernier, de "taper vite" sur l'ex-chef de l'Etat pour ne pas "le laisser revenir".

Après un démenti, Jean-Pierre Jouyet est revenu sur ses dires, affirmant que François Fillon lui avait effectivement parlé du dossier Bygmalion et du paiement des pénalités liées à l'invalidation de ces comptes.

François Fillon, qui dément avoir tenu de tels propos et crie au complot, a amorcé une contre-attaque en préparant une plainte en diffamation et en réclamant devant la justice une copie intégrale de l'enregistrement de Jean-Pierre Jouyet effectué par les journalistes du Monde.

"Je ne suis pas convaincu que ces deux journalistes soient des journalistes enquêteurs normaux", a déclaré mercredi Jean-Pierre Versini-Campinchi, sur Europe 1. "Ils ont un comportement d'auxiliaires ou de supplétifs d'une police politique, ça fait plusieurs années qu'ils ont un sujet qui est de taper sur M. Sarkozy, tout est bon".

"Ils font de la politique ou tout au moins ils sont à la disposition de ceux" qui sont contre Nicolas Sarkozy, a-t-il ajouté.

Le troisième participant au déjeuner du 24 juin, Antoine Gosset-Grainville, ex-directeur adjoint de cabinet de François Fillon à Matignon, puis bras droit de Jean-Pierre Jouyet à la Caisse des dépôts, a assuré qu'à aucun moment l'ancien Premier ministre n'avait sollicité une intervention lors de ce déjeuner.

"Il se trouve que M. Fillon dit quelle est sa vérité, il y avait un tiers M. Gosset-Grainville qui dit la même chose que lui et M.Jouyet est seul avec ses déclarations", a dit Me Versini-Campinchi.

(Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lsleleu le mercredi 12 nov 2014 à 15:47

    Grace à ces fouilleurs de poubelle le journal le monde est devenu une feuille de chou! Et pourtant c'était un bon journal AVANT !

  • M6059436 le mercredi 12 nov 2014 à 11:07

    Que 2 journalistes qui écrivent un livre sur Sarko et qui sont reçu au moins une fois par mois par Hollande ou ses adjoints ça créé un malaise...et même une forte suspicion...

  • xaavidf le mercredi 12 nov 2014 à 10:58

    Si Jouyet et Fillon se sont rencontrés c'est quand même pas pour parler bagnole, nana et foot...Que fillion n'ait pas employé exactement les termes "Il faut taper vite et fort sur Sarko", c'est surement vrai, mais qu'il n'ait pas abordé le sujet des dépenses de campagne de Sarkosy au moins quelques minutes pendant le déjeuner, ça serait quand même très étonnant!

  • M1539097 le mercredi 12 nov 2014 à 10:45

    Le Monde a perdu toute crédibilité .C'est le porte voix subventionné de la gauche Bobo et du pouvoir socialiste.Voir sur Amazon le livre de Pean et Cohen "la face cachée du Monde"En son temps ce quotidien, comme Libe, avait salué les khmers rouges comme des liberateurs au service du peuple!!!!!

  • dupon666 le mercredi 12 nov 2014 à 10:37

    Y a encore des journalistes au monde??....je croyais qu'on y trouvait plus que des journaleux stagiaires qui copient les depeches afp

  • 422424mp le mercredi 12 nov 2014 à 10:28

    complétement d'accord avec Jean-Pierre Versini-Campinchi.A mettre 4 sujets journaliers sur Sarko Le monde en a perdu toute crédibilité...

  • lorant21 le mercredi 12 nov 2014 à 10:22

    Ah les journalistes du Monde. A l'époque du WaterGate, les journalistes "cherchait des informations" sur le Pouvoir. Aujourd'hui les journalistes du Monde vont chercher des infos trash auprès du Pouvoir. Grandeur et décadence du métier...