L'avocat d'Abdelkader Merah envisage de faire appel

le
22
L'AVOCAT D'ABDELKADER MERAH ENVISAGE DE FAIRE APPEL
L'AVOCAT D'ABDELKADER MERAH ENVISAGE DE FAIRE APPEL

PARIS (Reuters) - L'avocat d'Abdelkader Merah, frère du tueur de militaires et d'enfants juifs Mohamed Merah qui a été condamné jeudi à 20 ans de prison, a laissé entendre vendredi qu'il ferait appel.

"Il faut que je voie Abdelkader Merah, il faut qu'on en discute", a dit Eric Dupond-Moretti sur France Inter. "Je pense qu'on s'oriente vers un autre procès. Oui."

Cet ex-caïd de quartier franco-algérien de 35 ans, soupçonné d'avoir été le mentor de son cadet, était jugé pour participation à une association de malfaiteurs terroriste criminelle et complicité d'assassinats.

La cour a retenu sa participation à une association de malfaiteurs terroriste criminelle, pour laquelle elle lui a infligé la peine maximale, mais pas la complicité d'assassinats qui aurait pu lui valoir la perpétuité.

Son co-accusé, Fettah Malki, qui avait fourni un pistolet mitrailleur Uzi, une arme utilisée dans l'attaque de l'école Ozar Hatorah, et un gilet pare-balle à Mohamed Merah, a, lui, été condamné à 14 ans de prison pour association de malfaiteurs terroriste criminelle.

Ce dernier a déjà indiqué qu'il interjetait appel.

Mohamed Merah a été tué le 22 mars 2012 dans l'assaut de l'appartement où il s'était retranché après avoir abattu trois militaires, trois écoliers de l'école juive Ozar Hatorah de Toulouse et le père de deux d'entre eux, les 11, 15 et 19 mars.

Si des avocats des parties civiles ont pris acte du verdict concernant Abdelkader Merah, les familles des victimes se sont montrées déçues.

"Mes enfants, eux, ont eu la perpétuité. Abdelkader Merah aurait dû l'avoir aussi", a dit vendredi Samuel Sandler, père et grand-père de victimes de Mohamed Merah sur LCI.

"Lorsqu'il sera relâché, Abdelkader Merah représentera un très grave danger pour la France", a-t-il ajouté.

Eric Dupond-Moretti, lui, estime que "c'est une très lourde peine". "C'est le maximum de la peine pour une association de malfaiteurs", a-t-il ajouté, précisant que cette infraction est une infraction "fourre-tout" et "intrinsèquement discutable".

"Bien sûr que nous allons contester l'association de malfaiteurs", a-t-il ajouté. "Si nous avons un deuxième procès, nous redirons les mêmes choses".

(Caroline Pailliez, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • heimdal il y a 2 mois

    La loi martiale, pas marchale .

  • YesWeTax il y a 2 mois

    Les terroristes ne sont pas humains. Pourquoi appliquer le droit des citoyens pour eux. La guerre c’est la guerre, il faut appliquer la loi marchale point barre

  • lorant21 il y a 3 mois

    DM avait déjà accusé un handicapé mental pour faire acquitter une de ses clientes... plus rien n’étonne de sa part.

  • M7361806 il y a 3 mois

    SUPER , on va en reparler pendant 5 nouvelles années pour stimuler la jeunesse en que^te de gloire

  • M6759969 il y a 3 mois

    plus c long, plus il gagne et plus il fait sa publicité. Et puis après l'appel, cassation etccc et puis cour europenne des droits de l'homme. c super le droit français, on aime bien dépenser sans compter.

  • M940878 il y a 3 mois

    alors qu'une seule balle suffirait à régler le problème

  • M1822368 il y a 3 mois

    Très bonne idée. Avec de la chance sa peine pourrait être alourdie !!!

  • bearnhar il y a 3 mois

    Dans ce pays nous devrions avoir une armée officieuse, qui se chargerait d'aller retrouver tous ces gens lorsqu'ils ont purgé leur peine, pour leur régler leur compte. Car en plus nous leur permettons de changer de nom une fois dehors pour ne pas que les croquants les retrouvent, si c'est pas mignon de notre part.

  • bearnhar il y a 3 mois

    noterb1 : je suis plutot de l'avis de Glaty, en temps de guerre pour punir ceux qui nous l'ont déclaré, car ce sont bien eux, le mieux serait de les juger avec une législation de guerre, donc on remet en route les pelotons. Nous n'agirons jamais à LEUR manière, puisque nous punissons les coupables, pas comme eux les innocents, vous saisissez ?

  • bearnhar il y a 3 mois

    C'est sur que fournir une arme, pas en règle, et une arme des plus dangereuse, pistolet automatique, à un gars qui l'utilise pour tuer, c'est pas de la complicité, mais non, puisque des experts du droit vous le disent...Le gars qui lui fournit l'arme croyait qu'il prétait un épluche légumes.