L'avion du ministre turc des AE empêché d'atterrir aux Pays-Bas

le
0
    AMSTERDAM, 11 mars (Reuters) - Les Pays-Bas ont refusé 
samedi à l'avion du ministre turc des Affaires étrangères 
l'autorisation d'atterrir.  
    La décision, d'abord annoncée par les médias turcs, a été 
confirmée par le gouvernement de Mark Rutte, qui a estimé que la 
venue du chef de la diplomatie turque constituait une menace à 
l'ordre public.  
    Mevlut Cavusoglu comptait se rendre à Rotterdam malgré la 
décision des autorités néerlandaises de ne pas l'autoriser à y 
faire campagne pour le référendum du 16 avril en Turquie. Le 
maire de Rotterdam avait cependant assuré vendredi que le 
ministre turc était libre de venir dans sa ville.  
    Samedi matin, sur l'antenne de CNN Turk, le chef de la 
diplomatie turque a toutefois menacé les Pays-Bas de sanctions 
politiques et économiques s'il se voyait refuser l'entrée sur le 
territoire néerlandais.  
    Sur sa page Facebook, Mark Rutte a estimé que Mevlut 
Cavusoglu avait saboté les négociations sur sa venue dans le 
pays en appelant ses partisans à un large rassemblement public.  
    Et la menace de sanctions brandie dans la matinée par le 
chef de la diplomatie turque a "rendu impossible une solution 
raisonnable", a ajouté le chef du gouvernement néerlandais.  
    Les Pays-Bas votent à l'occasion d'élections législatives 
mercredi et l'immigration a été l'un des sujets clés de la 
campagne.      
 
 (Toby Sterling; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant