L'avion donne des ailes aux papes

le
0

Un pape debout, micro en main, près d'un hublot. Inaugurée par Jean-Paul II, la conférence de presse improvisée dans l'avion papal est devenue une tradition pour François, qui se fend d'un passage devant les journalistes à chaque vol. Mais l'atterrissage de la parole du souverain pontife passe souvent par une zone de turbulence. Et celle sur la théorie du genre présentée dans les manuels scolaires français (lire ci-dessus) n'est pas la première à avoir créé des remous ici-bas. En plein vol Cracovie-Rome après les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) de cet été, sa sortie sur la « violence catholique » à mettre en miroir avec la « violence islamique » avait particulièrement surpris. Quelques mois plus tôt, le Vatican avait dû préciser la pensée aérienne de François. Lors de son retour du Mexique en février, le pape avait condamné, en pleine affaire Barbarin, la non-dénonciation d'actes pédophiles. Le Saint-Siège avait dû se fendre d'une mise au point : les déclarations papales ne visaient nullement le cardinal français, soutenu par Rome, mais un prêtre mexicain !

 

« L'avion exacerbe le côté latino du pape François (NDLR : il est argentin). Dans les airs, son tempérament sudiste, qui aime improviser, prend le dessus. L'espace confiné et la durée des voyages accentuent cela », décrypte Bernard Lecomte, auteur chez Plon du « Dictionnaire amoureux des papes ».

 

Benoît XVI, le préservatif et le sida

 

L'avion n'a pourtant pas donné des ailes de liberté de ton qu'à François. C'est dans l'appareil qui le conduisait au Cameroun qu'en 2009 Benoît XVI a suscité la polémique en affirmant que le préservatif « aggrave le problème » du sida. « Dans les avions, les papes sont souvent fatigués, note Bernard Lecomte. Ils rompent avec leurs communications, normalement vérifiées et revérifiées par des communicants et des théologiens. L'exercice de spontanéité après des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant