L'aviation syrienne bombarde des positions kurdes à Hassaka

le
0
 (Actualisé avec bilan de l'OSDH §1, 4 et 5) 
    BEYROUTH, 19 août (Reuters) - L'aviation gouvernementale 
syrienne a bombardé pour la première fois depuis le début du 
conflit des quartiers contrôlés par les forces kurdes à Hassaka, 
une ville du nord-est de la Syrie, tuant au moins 13 personnes, 
ont déclaré jeudi la milice kurde YPG et l'Observatoire syrien 
des droits de l'homme (OSDH). 
    Le porte-parole des YPG, Redur Xelil, a précisé que les 
frappes avaient visé plusieurs positions tenues par les forces 
de sécurité kurdes, appelées Asayish, après des combats entre 
les deux camps cette semaine dans la ville.  
    "Il y a des morts et des blessés", a-t-il dit. 
    L'OSDH rapporte que des avions de combat ont visé les 
positions des forces kurdes dans le nord-est et le nord-ouest de 
Hassaka. Des affrontements sont également en cours autour de la 
ville. 
    Au moins treize personnes, dont des femmes et des enfants, 
ont été tués par les tirs d'artillerie des forces du régime 
syrien sur la ville, poursuit l'Observatoire. 
    Hassaka, partagée au début du conflit entre miliciens kurdes 
et forces gouvernementales, a été attaquée l'an dernier par le 
groupe Etat islamique (EI). Après de violents combats, les YPG 
ont dit avoir pris le contrôle de la quasi-totalité de la ville. 
  
    D'après Redur Xelil, de violents combats ont éclaté mardi à 
Hassaka entre YPG et forces gouvernementales, dont l'artillerie 
a bombardé les quartiers kurdes. 
    Il s'agissait des affrontements les plus sérieux entre les 
deux camps, souvent été alliés face aux rebelles luttant contre 
Bachar al Assad, depuis ceux qui s'étaient déroulés en avril à 
Qamishli, une autre ville du nord-est de la Syrie dont l'armée 
de Damas n'a pas été totalement évincée. 
 
 
 (Tom Perry et Lisa Barrington; Tangi Salaün pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant