L'aviation russe a tué 300 rebelles syriens, assure Moscou

le
0

(Précisions du ministère) MOSCOU, 9 octobre (Reuters) - L'aviation russe a bombardé 60 positions de l'Etat islamique en Syrie au cours des dernières 24 heures et les raids ont fait 300 morts dans les rangs des rebelles, a annoncé vendredi le ministère de la Défense à Moscou, ce qui marque une nette intensification des opérations russes menées depuis dix jours. Les autorités russes annonçaient jusqu'ici une dizaine de frappes par jour. Leur intensification a pour but d'empêcher les insurgés de se réorganiser ou de se disperser dans des zones habitées, souligne le ministère de la Défense dans un communiqué. Il précise que le quartier général du Lioua al Haqq dans la province de Rakka a été détruit à l'aide d'une bombe KAB-500 de haute précision et parle de 200 morts, dont deux commandants de l'Etat islamique. Ce bilan s'appuie sur des communications radio interceptées par la suite, explique le ministère. Le Lioua al Hakk n'entretient pas de liens avec l'Etat islamique et on ignore pour quelle raison deux chefs du mouvement djihadiste se trouvaient à son quartier général. Le ministère annonce en outre la destruction d'un dépôt de munitions de l'EI installé dans une ancienne prison près d'Alep et assure que le raid a fait une centaine de tués. Des camps d'entraînement ont par ailleurs été visés dans les provinces de Lattaquié et d'Idlib, ajoute-t-il. (Gabriela Baczynska et Polina Devitt, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant