L'aviation jordanienne bombarde l'EI en Syrie

le
0

(Actualisé avec précisions sur l'ampleur de l'opération) AMMAN, 5 février (Reuters) - Plusieurs dizaines d'avions ont été mobilisés jeudi pour les premières représailles militaires contre l'Etat islamique en Syrie, deux jours après la diffusion d'une vidéo montrant l'exécution d'un pilote jordanien brûlé vif par les djihadistes. "Ce n'est qu'un début. Des dizaines d'appareils (...) ont bombardé leurs repaires", dit l'armée dans un communiqué, ajoutant que des dépôts de munition et des camps d'entraînement ont été visés. De retour en Jordanie, les appareils ont survolé Aya, le village natal de Mouath al Kassaesbeh, le pilote exécuté. Le roi Abdallah II s'est rendu en personne dans cette localité proche de Karak, située à une centaine de kilomètres au sud d'Amman, pour rencontrer la famille du jeune homme. Il était accompagné du chef d'état-major de l'armée et de plusieurs hauts responsables. Des témoins ont entendu le monarque déclarer au père de la victime que les avions revenaient de Rakka, bastion de l'organisation extrémiste sunnite dans l'est de la Syrie, où l'aviateur capturé en décembre aurait été brûlé vif. Un responsable américain ayant requis l'anonymat a confirmé l'information. Des raids ont également été menés dans la province orientale de Deïr az Zour, dit-on de source proche des services de sécurité jordaniens. L'US Air force a participé à la mission en effectuant des vols de reconnaissance et de surveillance pour l'aviation jordanienne et en lui fournissant des renseignements sur les cibles, selon un deuxième responsable américain. Des images montrant le décollage des avions puis le bombardement des cibles filmé du ciel ont été diffusées à la télévision jordanienne. On y voit également des hommes et des femmes recopier des versets du coran et des slogans hostiles à l'EI sur les bombes, avant la mission. Mercredi, Abdallah II avait promis de livrer une guerre "sans merci" à l'Etat islamique. ID:nL6N0VE070 Deux islamistes irakiens condamnés à mort en Jordanie ont déjà été exécutés en représailles de la mort de Kassaesbeh. "Vous êtes un sage monarque. Ces criminels violent les règles de l'islam et n'ont aucune humanité. Même l'humanité les renie", a déclaré le père du pilote, Safi al Kassaesbeh, au souverain hachémite. (Suleiman Al Khalidi; Jean-Stéphane Brosse et Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant