L'aviation gouvernementale syrienne bombarde Homs

le
0
 (Précisions) 
    BEYROUTH, 2 mars (Reuters) - L'armée de l'air syrienne a 
frappé jeudi à huit reprises Al Waer, le dernier quartier tenu 
par les rebelles à Homs, dans l'ouest de la Syrie, annonce 
l'organe de propagande militaire du Hezbollah, allié libanais du 
gouvernement syrien. 
    Selon un bilan dressé par l'Observatoire syrien des droits 
de l'homme (OSDH), une ONG basée à Londres, les frappes ont fait 
deux morts au sein de la population et blessé plus de 24 
personnes. 
    Si la ville de Homs, qui s'est soulevée très tôt contre le 
président Bachar al Assad, est presque totalement contrôlée par 
les forces de Damas depuis 2014, Al Waer, dans l'ouest de la 
ville, est resté aux mains des rebelles. 
    Dans un autre quartier, Al Zahra, tenu par le gouvernement, 
les bombardements des rebelles ont fait deux morts et six 
blessés, précise l'OSDH. 
    Les combats et les frappes aériennes se poursuivent dans 
cette ville malgré le cessez-le-feu décidé à la toute fin 
décembre au niveau national par la Russie, allié principal du 
président Assad, et par la Turquie, qui soutient certains 
groupes rebelles. 
    Samedi, des kamikazes de l'alliance rebelle Tahrir al Cham 
ont tué plusieurs dizaines de personnes dans le centre de la 
ville, et notamment le chef de la sécurité militaire. 
  
 
 (Angus McDowall et Ellen Francis; Nicolas Delame et Danielle 
Rouquié pour le service français, édité par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant