L'avertissement du gouverneur de la Banque de France à Hollande

le , mis à jour le
36
Christian Noyer quitte la Banque de France le 31 octobre prochain.
Christian Noyer quitte la Banque de France le 31 octobre prochain.

La France ne doit pas se laisser griser par le retour - timide - de la croissance. La dernière lettre du gouverneur de la Banque de France au président de la République, qui accompagne traditionnellement la remise du rapport annuel de l'institution, sonne comme un avertissement. "Une reprise cyclique ne saurait résoudre à elle seule les problèmes fondamentaux de notre économie. C'est d'ailleurs dans les périodes de croissance que les réformes conduites sont les plus bénéfiques et les mieux acceptées", a prévenu Christian Noyer mardi matin, dans un discours de synthèse de sa missive publique adressée à l'Élysée. C'est la dernière année que cet énarque se prêtait à l'exercice, avant son départ de l'institution le 31 octobre, après douze ans de mandat. Comme à son habitude, il en a profité pour livrer un plaidoyer en faveur de réformes structurelles ambitieuses, après avoir dressé un diagnostic sévère sur l'économie française. L'économie ne va pas assez bienLa conjonction exceptionnelle d'une baisse des prix du pétrole, de celle de l'euro et de taux d'intérêt très bas ne devrait déboucher que sur une croissance limitée, inférieure à 2 % l'année prochaine. "En d'autres temps, une telle configuration aurait conduit à une activité plus forte. En réalité, la croissance reste faible et insuffisante pour se rapprocher du plein emploi. Fondamentalement, l'économie ne va pas assez bien", rappelle Christian Noyer à François...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • msglyon le mercredi 6 mai 2015 à 11:34

    Christian Noyer : faut voir le profil du conseilleur. Le gars n'a strictement jamais travaillé dans une entreprise. Deja, son pere etait conservateur des hypotheques, ca commence fort dans la famille. Lui enarque en 1976, et apres la totalité de sa carriere dans la direction du trésor, la BDF, la BCE (mais jamais président) , la BRI, bref que des organisations exemplaires en terme d'efficacité financiere ,de productivité des personnels et d'efficacité et de réactivité des politiques RH !!

  • frk987 le mercredi 6 mai 2015 à 10:45

    Donc JUFABRE, ces gens, qui sont effectivement des grands courageux (ça je ne le nie pas, ce qu'ils font faut le faire), une fois débarqués vivront de trafics, de drogue, de délinquance car ils ont une notion de survie exceptionnelle. C'est ça que vous voulez ???????

  • frk987 le mercredi 6 mai 2015 à 10:41

    C'est beau l'idéologie JuFabre, mais tomber dans la co..ie ça devient facile.

  • frk987 le mercredi 6 mai 2015 à 10:40

    Pour JUFRABRE : si vraiment au fond de vous, vous pensez sérieusement que dans les rafiots venant de Lybie il n'y a que des médecins, ingénieurs...libre à vous de le penser, la REALITE est beaucoup plus sordide, ils crèvent de faim chez eux et ma foi tentent l'aventure, mais une certitude 90% ne sait ni lire ni écrire, mais notre gouvernement va trouver des emplois au XXI eme siècle pour ces gens dans une société encore civilisée...pour peu de temps.

  • patriot9 le mercredi 6 mai 2015 à 10:14

    Tous ces fonctionnaires qui donnent des leçons de gestion a la France, cela me fait marrer. Surtout quand on voit comment a été gérée la BDF avec Noyer ! Au secours !

  • a.mabire le mercredi 6 mai 2015 à 09:57

    Mais il a vraiment mis 12 ans pour l'écrire son rapport? Par ce que je ne l'avais jamais entendu ce monsieur avant son départ en retraite.

  • frk987 le mercredi 6 mai 2015 à 09:30

    Faudra que le PS explique comment ils vont intégrer les milliers de migrants totalement analphabètes qui débarquent chaque jour en France, dans une économie occidentale, ces gens là ont-ils leur place ? Qu'on les aide chez eux OUI, c'est de l'humanitaire, mais qu'on les envoie croupir dans des banlieues sordides, c'est criminel.

  • frk987 le mercredi 6 mai 2015 à 09:26

    En arriver à accroître la dette avec des taux presque à zéro voire négatifs démontre si besoin en était qu'aucune réforme de la fonction publique n'a été faite et qu'aucune réforme concernant l'immigration de gens inemployables n'a pas été fate non plus. Pas touche à mon électorat dit le PS.

  • Corsair7 le mercredi 6 mai 2015 à 08:53

    Nous attendons une réforme du coté de la fonction publique!.

  • b.renie le mercredi 6 mai 2015 à 06:03

    Le patron de la banque de France adresse à Monsieur Hollande un plaidoyer en faveur de réformes structurelles ambitieuses, après avoir dressé un diagnostic sévère sur l'économie française. L'économie ne va pas assez bien, évidemment la politique du gouvernement consiste à favoriser l'électorat du parti socialiste donc pas touche à l'Etat qui est la cause de tous nos maux cependant. C'est ce que dit le patron de la banque de France à Monsieur Hollande