L'avenir mouvant des fintech en France, ces start-up qui bousculent la finance

le
0
L'avenir mouvant des fintech en France, ces start-up qui bousculent la finance
L'avenir mouvant des fintech en France, ces start-up qui bousculent la finance

Depuis deux ans le marché des "fintech", jeunes sociétés technologiques de la finance, est en ébullition, notamment en France où l'offre foisonne. Mais entre grands groupes aux aguets et prochaine saturation du marché, un mouvement de concentration semble inévitable.Emprunter auprès d'une communauté en ligne, obtenir en deux jours une carte de paiement dont on peut changer le code à la demande, placer son patrimoine en un clic sur des produits rentables sélectionnés par des algorithmes: les nouveaux services proposés par les fintech bouleversent l'écosystème d'un secteur traditionnellement tenu par les grandes banques. Apparues à la faveur d'une bonne conjonction entre innovation technologique, une règlementation européenne favorisant la simplification et l'apparition de nouveaux moyens de paiement, leur nombre est estimé à près d'un millier en Europe, selon Guillaume-Olivier Doré, co-fondateur du réseau social à usage professionnel Viadeo et investisseur dans le secteur.Le Royaume-Uni, précurseur du marché, est leur principal vivier, avant l'Allemagne et la France qui sont au coude à coude pour accueillir ces nouvelles coqueluches de la finance.En France, elles sont actuellement environ 150 à opérer sur cinq grands segments : les paiements, le financement participatif ou crowdfunding, l'épargne, les services bancaires aux particuliers et les technologies d'infrastructures, résume M. Doré. Parties en retard, les fintech françaises "opèrent un repositionnement sur la scène mondiale", indique Julien Maldonato, responsable de l'industrie financière chez Deloitte, cabinet de conseil devenu partenaire de France Fintech, l'une des trois associations professionnelles du secteur."Sur ces 12 derniers mois, tout est allé très vite avec des rythmes de croissance extrêmement forts et exponentiels", poursuit-il expliquant qu'au coeur d'un secteur financier traditionnel mature, les fintech créent un nouveau ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant