L'avenir du procès Servier en suspens

le
0
Le tribunal de Nanterre décide lundi du devenir de l'une des procédures visant le laboratoire.

Le tribunal correctionnel de Nanterre doit décider, ce lundi, de l'avenir de l'une des deux procédures visant Jacques Servier et les laboratoires éponymes dans l'affaire du Mediator, ce coupe-faim commercialisé de 1976 à 2009 et qui aurait causé la mort de 500 à 2000 personnes. La 16e chambre a en effet été saisie de faits présumés de «tromperie aggravée» par le biais de citations directes, tandis que deux juges d'instruction parisiens spécialisés dans les affaires de santé publique enquêtent, entre autres, sur les mêmes faits, dans le cadre d'une saisine plus vaste. Plusieurs mises en examen ont eu lieu, dont celle de Jacques Servier, 90 ans: un cautionnement record de 100 millions d'euros a été ordonné. La coexistence de ces deux procédures pose, à l'évidence, de sérieux problèmes juridiques.

L'audience de Nanterre, lundi dernier a été entièrement consacrée à la procédure, la défense, pilotée par Me Hervé Temime, multipliant les demandes dans

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant