L'avenir du Parc des Princes au stade du bras de fer

le
0
Le propriétaire du PSG préférerait le reconstruire et le porter à 60.000 places. La Ville refuse et milite pour une rénovation, seul moyen d'accueillir des matchs de l'Euro 2016.

Trop étroit. Trop obsolète. Le Parc des Princes (XVIe), indissociable de l'histoire du Paris-SG, n'a pas la cote auprès de QSI, le propriétaire qatarien du club. Celui-ci rêve d'un stade à la hauteur de ses immenses ambitions. Spacieux, moderne. À l'image de l'Allianz Arena (Bayern Munich, 66.000 places) ou de l'Emirates (Arsenal, 60.335 places).

Tout serait sans doute plus simple si la France n'organisait pas l'Euro 2016 de football. La proximité de l'événement interdit en effet de démolir et reconstruire le Parc, la solution d'abord retenue par le PSG, sans rayer la capitale des villes prévues pour accueillir la compétition. La Mairie de Paris, propriétaire du stade, refuse cette éventualité et milite pour une rénovation - plus rapide - permettant de porter la capacité du Parc à un peu plus de 50.000 places (45.500 aujourd'hui) tout en accroissant le nombre de loges. Mais le temps presse. «Si rien ne se décide avant fin juin, les travaux ne pourront plus être ac

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant