L'avenir des dirigeants de France 24 en suspens

le
0
À 15 heures, près 200 salariés de la chaîne d'information internationale avaient déjà participé au vote de confiance envers Christine Ockrent et Alain de Pouzilhac.

Une lourde responsabilité. En ce moment même, les salariés de France 24 votent leur confiance ou leur défiance à Christine Ockrent mais aussi à Alain de Pouzilhac. Si l'intersyndicale aurait préféré que les salariés ne se prononcent que sur leur directrice générale déléguée, en revanche, la CGT a insisté pour que les deux protagonistes d'un dossier qui commence à être bien embarrassant pour les pouvoirs publics soient renvoyés dos à dos. Lundi, les principaux cadres de la chaîne, filiale de l'Audiovisuel extérieur de la France (AEF), ont exprimé dans un courrier adressé à Christine Ockrent leur volonté de ne plus participer aux réunions auxquelles elle serait présente.

Mercredi, c'est le ministre de la Culture et de la Communication qui a reçu le binôme pour les rappeler à l'ordre en affirmant que leur comportement nuisait à l'image de la chaîne à l'extérieur et était d'autant mal venu que l'Audiovisuel extérieur de la France était en pleine réfo

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant