L'avenir de Stéphane Richard à la tête d'Orange en question

le
0
L'Etat, actionnaire d'Orange, a annoncé la tenue d'un conseil d'administration «dans les prochains jours» pour décider des conséquences de la mise en examen du patron du groupe.

Cela fait deux jours qu'Orange, le plus grand opérateur télécom français, vit en état de choc. Stéphane Richard, son PDG, placé en garde à vue lundi matin, a été mis en examen, mercredi après-midi par le juge d'instruction. Entre-temps, le PDG d'Orange a été hospitalisé à l'Hôtel-Dieu, en raison d'un gros coup de fatigue.

Pendant ces deux jours de garde à vue, tout a été fait pour dissocier la personne de Stéphane Richard, mis en examen en raison de ses fonctions de directeur de cabinet de Christine Lagarde lors de l'arbitrage dans l'affaire Tapie, et le groupe Orange lui-même.

Stéphane Richard est défendu par l'avocat Jean-Étienne Giamarchi et conseillé par Matthias Leridon, associé chez Tilder, qu'il paye sur ses propres deniers. De son côté, Orange a expliqué dès lundi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant