L'avenir de la CFTC toujours en suspens

le
0
Philippe Louis, contesté en interne, devrait prendre les rênes de la centrale chrétienne le 18 novembre prochain.

Le congrès de la dernière chance. Le 18 novembre, Jacques Voisin cédera son fauteuil de président de la CFTC après dix années aux commandes de la centrale chrétienne. Son successeur devrait être l'actuel secrétaire général, Philippe Louis, qui, avant l'été, a réussi l'exploit d'évincer de la course Jean-Louis Deroussen. Ce dernier, aujourd'hui premier vice-président, avait été adoubé pour prendre la suite en début d'année, à l'unanimité, par le bureau sortant.

Les jeux, toutefois, sont loin d'être faits. Philippe Louis s'est fait beaucoup d'ennemis à la CFTC en plus de trois décennies et il a été, en 2008, lors du congrès de Strasbourg, le 22e et dernier élu au comité confédéral, organe parmi lequel est choisi le bureau et le président.

«La question de savoir si je vais à la présidence ne se posera pas si je finis 23e mais je suis serein, tempère Philippe Louis, qui est ressorti très bien placé lors du «vote préférentiel» réalisé la semaine

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant