L'avenir de Christian Gourcuff en pointillés ?

le
0
L'avenir de Christian Gourcuff en pointillés ?
L'avenir de Christian Gourcuff en pointillés ?

Alors que le départ de Mario Lemina a laissé des traces, Loïc Féry évoque sa relation avec Christian Gourcuff, l'entraîneur des Merlus. « Je connais l'homme, c'est quelqu'un d'écorché vif mais que j'apprécie, explique le président lorientais à nos confrères de Ouest France. Je pense que tous les présidents de clubs n'auraient pas souhaité travailler dans un cadre de confiance comme je le propose aujourd'hui. Après, ses déclarations, notamment les dernières, bien après l'affaire Lemina, ont été maladroites. Je lui ai dit. Au-delà du soldat Gourcuff, il y a l'entreprise FCL. C'est la seule priorité. L'intérêt général prédomine sur l'intérêt personnel. »

« C'est le présent qui conditionne le futur »

Alors que les coéquipiers de Fabien Audard connaissent un début de saison délicat avec une dix-huitième place au classement, la priorité va évidemment au terrain et au match de dimanche contre Saint-Etienne (10eme journée de Ligue 1). Mais la question de l'avenir de Christian Gourcuff se pose d'ores et déjà. Libre en juin prochain, l'ex-coach de Rennes va-t-il aller au bout de son contrat ? « C'est l'idée, poursuit Loïc Féry. Il ira peut-être même plus loin. A part de la déception liée au transfert d'un joueur (Mario Lemina), à aucun moment, il n'y a eu de problème de confiance entre nous. Après, c'est le présent qui conditionne le futur. J'ai besoin de joueurs au top, mais également d'un Gourcuff au top, concentré sur le seul objectif : le maintien du club. Tout le monde doit faire face à ses responsabilités. Le président assume les équilibres du club, l'entraîneur assume les choix d'effectif, les joueurs assument les résultats sportifs. Le FC Lorient a sa place en Ligue 1 : on est huitième ou neuvième si on cumule les résultats sportifs des cinq dernières années, on a le onzième budget de L1. On n'est pas digne du rang qu'on occupe actuellement. »

« On a besoin de concret »

Néanmoins, en cas de nouvelles contre-performances dans les prochaines semaines, Loïc Féry pourrait être amené à se séparer de Christian Gourcuff qui, selon nos informations, ne serait pas contre une expérience à l'étranger la saison prochaine (*). « On sait qu'on a un calendrier difficile, conclut le boss du FCL. On ne va pas juger sur un match ou deux. Ce qui importe, c'est l'état d'esprit affiché par les joueurs à l'entraînement. Christian les sent concernés, il n'y a pas de tricheurs dans cette équipe. Maintenant, on a besoin de concret. On a quatre matches qui arrivent : deux à l'extérieur contre des grandes équipes (Saint-Etienne et Paris), deux à domicile contre des équipes également concernées par le maintien (Sochaux et Reims). Il faudra qu'on aille chercher six à huit points sur ces quatre rencontres. Si on fait mieux, parfait. Si on fait moins bien, ce sera inquiétant. D'éventuels remplaçants ? Je n'ai eu aucun contact avec qui que ce soit. Comme toujours dans ces situations-là, je ne manque pas de sollicitations. Mais ce n'est pas à l'ordre du jour. » On pourrait donc en reparler dans le courant du mois de novembre? Toutes les histoires ont une fin.(*) : En France, Bordeaux pourrait notamment intéressé en cas de départ de Francis Gillot qui arrive en fin de contrat.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant