L'avenir d'Internet se négocie à Dubaï

le
0
Une agence de l'ONU prépare un nouveau traité international des télécoms. Au c?ur des débats, le contrôle d'Internet et les relations entre opérateurs et géants du Web.

Un texte poussiéreux de 1988, rédigé par la plus ancienne agence des Nations unies, met le monde d'Internet et des télécoms en émoi. Lundi, les délégations des 193 pays membres de l'Union internationale des télécoms (UIT) se retrouvent à Dubaï. Elles ont douze jours pour s'entendre sur une nouvelle version du Règlement des télécommunications internationales, le RTI.

Ce traité d'une centaine de pages établissait des grands principes de coopération entre les anciens monopoles d'État des télécoms. L'ouverture à la concurrence dans les années 1990 et le développement d'Internet l'ont rendu largement obsolète.

La préparation du sommet de Dubaï a donné lieu à de vives campagnes de lobbying. Chacun, impliqué de près ou de loin dans les discussions, y est allé de sa proposition. Les opérat...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant