L'Autriche veut plafonner le nombre de demandes d'asile

le
0
 (Actualisé avec précisions sur le projet §4-7, réaction de 
l'Allemagne §8) 
    VIENNE, 20 janvier (Reuters) - Le chancelier autrichien, le 
social-démocrate Werner Faymann, a annoncé mercredi que 
l'Autriche comptait plafonner à 37.500 le nombre de demandes 
d'asile cette année, et renforcer "massivement" les contrôles 
aux frontières pour endiguer le flux de migrants. 
    L'an dernier, autour de 90.000 migrants ont fait une demande 
d'asile en Autriche. 
    Plusieurs centaines de milliers de migrants sont entrés en 
Autriche depuis le début du mois de septembre. Dans leur grande 
majorité, ils ont continué leur route jusqu'en Allemagne, mais 
une fraction d'entre eux sont restés. Face à cette situation, 
les ministres autrichiens, de gauche comme de droite, ont adopté 
une ligne de plus en plus dure, et le Parti de la liberté (FPÖ, 
extrême droite, dans l'opposition) monte dans les sondages. 
    Le projet du chancelier Faymann a été approuvé lors d'une 
réunion entre les membres de son gouvernement et les 
représentants des provinces, des villes et d'autres communautés. 
    Il propose que les demandes d'asile soient limitées à 1,5% 
de la population autrichienne, forte de 8,5 millions 
d'habitants, et soient étalées sur les quatre prochaines années. 
    Le nombre de demandes d'asile devra être limité à 37.500 en 
2016 et ramené à 25.000 en 2019. 
    "Nous devons également instaurer massivement des contrôles à 
nos frontières", a dit Werner Faymann. 
    La chancelière allemande Angela Merkel, qui n'a pas voulu 
commenter la décision autrichienne, a réaffirmé que son pays 
souhaitait que la crise des réfugiés fasse l'objet d'une 
solution européenne commune "afin de s'attaquer aux causes de la 
migration et de réduire le nombre de réfugiés de manière 
significative et notable". 
     
 
 (Eric Faye et Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant