L'Autriche transfère en France deux hommes liés au 13 novembre

le
0
    VIENNE, 29 juillet (Reuters) - Un Pakistanais et un Algérien 
soupçonnés de liens avec les auteurs des attaques du 13 novembre 
dernier à Paris et Saint-Denis ont été transférés d'Autriche 
vers la France, a déclaré vendredi le parquet de Salzbourg. 
    L'Algérien, qui aurait 29 ans, et le Pakistanais qui en 
aurait 35 ont été arrêtés l'an dernier dans un centre 
d'hébergement pour réfugiés, par la police autrichienne qui les 
soupçonnait d'être liés aux attaques, qui ont fait 130 morts. 
    "Les deux accusés ont quitté le territoire fédéral", a 
déclaré le parquet de Salzbourg dans un communiqué. 
    En avril, Le Monde écrivait que les deux hommes, venant de 
Syrie, étaient entrés en Europe via l'île grecque de Leros, à 
l'aide de faux passeports syriens en compagnie de deux Irakiens 
qui se sont fait exploser aux abords du Stade de France. 
    L'Algérien et le Pakistanais avaient été arrêtés une 
première fois le 3 octobre à Leros lors d'un contrôle de leurs 
papiers d'identité. Libérés trois semaines plus tard, ils ont 
gagné l'Autriche. 
 
 (Francois Murphy; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant