L'Autriche contre un durcissement des sanctions contre Moscou

le
0

VIENNE, 20 décembre (Reuters) - Le chef du gouvernement autrichien Werner Faymann s'est démarqué samedi de ses partenaires européens qui en appellent à un nouveau durcissement des sanctions contre Moscou, redoutant de voir s'effondrer l'économie russe. "Je ne peux pas approuver l'euphorie de beaucoup dans l'UE au sujet du succès des sanctions contre la Russie. Je ne vois absolument aucune raison de se réjouir. Je ne vois pas pourquoi nous devrions nous satisfaire de voir s'effondrer l'économie russe", a déclaré le chancelier au quotidien Österreich. "Nous scierions la branche sur laquelle nous sommes assis si nous érigions un nouveau mur avec la Russie", a ajouté ce social-démocrate qui dirige le gouvernement de coalition au pouvoir à Vienne. Les dirigeants européens réunis en sommet à Bruxelles ont prévenu vendredi les autorités russes qu'ils étaient prêts "à poursuivre dans la même voie" à moins d'un changement de la politique de Moscou à l'égard de Kiev. Selon Werner Faymann, les sanctions imposées pour sanctionner la politique du Kremlin en Ukraine ont à l'origine été une "mesure d'autodéfense", mais, a-t-il dit, "renforcer les sanctions ne peut être notre objectif". L'économie russe subit de plein fouet la chute des cours du pétrole, à laquelle s'ajoutent les sanctions européennes et américaines mises en place au moment de l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée au printemps dernier. Le rouble a plongé sur le marché des changes en début de semaine et la devise russe a perdu environ 45% de sa valeur par rapport au dollar depuis le début de l'année. (Michael Shields; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant