L'autre Göring, «Juste parmi les nations»

le
0
Antinazi farouche, Albert, le frère cadet de Hermann Göring, aurait sauvé de nombreux Juifs de l'Holocauste planifié par son aîné.

Correspondant à Berlin

Son cas figure au chapitre des rebondissements inattendus de l'Histoire: un bon Göring a poussé dans l'ombre imposante du monstrueux numéro deux du régime d'Adolf Hitler. Le Reichsmarschall Hermann Göring, architecte de la «solution finale» et chantre de l'aryanisation de l'Allemagne, avait un frère cadet, qui avait une aversion maladive pour l'idéologie nazie. Et qui sauva de nombreux dissidents, ainsi que des Juifs.

Le dossier d'Albert Göring est à l'étude au mémorial israélien de l'Holocauste, Yad Vashem, pour faire de lui un «Juste parmi les nations».

Sur certaines photographies, l'élégant Albert Göring, qui porte une fine moustache, les cheveux bruns coiffés en arrière et un fume-cigarette, semble tout droit sorti de l'un de ces cafés de la République de Weimar honnie par Hitl...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant