L'autre CAN fout le souk

le
0
L'autre CAN fout le souk
L'autre CAN fout le souk

La phase de poules avait été spectaculaire avec aucun match nul à noter, les quarts de finale de cette Coupe d'Asie des nations 2015 ont été grandioses. Des buts dingues, du suspense, des gestes incroyables : la vraie compétition à ne pas manquer, cet hiver, se dispute à l'autre bout du monde. Arrêtez tout et mettez donc vos réveils pour assister aux demi-finales entre la Corée du Sud et l'Irak, lundi, à partir de 10 h (heure française), puis entre l'Australie et les Émirats arabes unis, mardi à la même heure.

  • Le but des quarts de finale
    Rude concurrence cette fois pour arracher le trophée honorifique du plus beau but de la journée. De Son à Cahill en passant par Mabkhout ou Shibasaki, tous méritent d'être cités. Mais la palme revient quand même à Reza Ghoochannejhad. On joue la 118e minute d'un fantastique Iran-Irak quand l'attaquant de Charlton vient conclure une action de folie pour égaliser à 3-3 et envoyer tout le monde aux tirs au but. Réduits à dix dès la première mi-temps, les Iraniens sont malmenés par les Lions de Mésopotamie et viennent d'encaisser un penalty décisif, pense-t-on, deux minutes plus tôt. Mais l'incroyable se produit. Teymourian brosse un corner de la dernière chance que reprend Nekounam de la tête. C'est sauvé sur la ligne, mais Pouraliganji et Hosseini tentent un insensé tir des jumeaux comme dans Olive et Tom. Ça tape la barre, puis rebondit sur la ligne (derrière ?), avant que Reza n'enlève tout doute possible. Un but dingue qui sera toutefois inutile, la Team Melli étant éliminée aux tirs au but. Cruelle désillusion pour Carlos Queiroz et les siens, et à contrario bel exploit pour l'Irak.

    (à partir de 3.30)

  • Le geste des quarts
    Keisuke Honda envoie un missile sur Mars pour ouvrir la séance de penalty entre le Japon et les Émirats arabes unis. Dans la foulée, Omar Abdulrahman montre au milieu du Milan AC comment faire pour assurer le spectacle. Une panenka parfaite et une confiance énorme pour les siens qui s'imposeront finalement après un manqué de l'autre star japonaise Kagawa et une praline d'Ahmed pour entériner la qualification. Énorme upset pour le pays du Soleil levant, tenant du titre et même trois fois vainqueurs lors des quatre dernières éditions.


  • La journée des...










  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant