L'autopsie de Michael Brown révèle six impacts de balles

le
1

(Actualisé avec levée du couvre-feu §10) par Ellen Wulfhorst FERGUSON, Missouri, 18 août (Reuters) - L'autopsie pratiquée à la demande de la famille de Michael Brown révèle lundi que le jeune homme, dont la mort est à l'origine d'émeutes depuis plus d'une semaine à Ferguson dans l'Etat du Missouri, a été touché par six impacts de balles dont deux à la tête. Selon Daryl Parks, l'avocat de la famille de l'adolescent, les examens pratiqués post-mortem montrent que la trajectoire de la balle responsable de la mort laisse supposer que la victime pourrait avoir baissé la tête en signe de reddition au moment du coup de feu. De nombreuses zones d'ombre continuent d'entourer les circonstances du décès de Michael Brown, 18 ans, et d'autres rapports d'autopsie doivent être présentés par les autorités fédérales et par les autorités locales. Présentant devant la presse les résultats des observations médico-légales, Daryl Parks a estimé que le policier qui a tiré sur l'adolescent devrait être placé en détention. Le jeune homme a été atteint de deux balles à la tête, l'une au sommet du crâne et l'autre qui est ressortie près de son oeil droit. "Sa tête était tournée vers le bas", a expliqué Daryl Parks. "Compte tenu de la nature des faits, cet officier de police devrait être arrêté". Cette demande fait écho à celles de la famille de Michael Brown et des manifestants qui se réunissent jour après jour à Ferguson. La police locale a simplement fait savoir que l'officier Darren Wilson, 28 ans, était en congé administratif depuis la fusillade survenue le 9 août. Le fait que l'officier Wilson ait été laissé en liberté ainsi que la mauvaise volonté de la police locale à fournir des informations sur cet incident ont alimenté la colère d'habitants de cette ville située dans la banlieue de Saint Louis. LEVÉE DU COUVRE-FEU Face aux violences et aux pillages, le gouverneur de l'Etat Jay Nixon a déployé lundi la Garde nationale afin de "rétablir la paix", dans le centre de Ferguson. Le gouverneur, qui avait imposé samedi un couvre-feu de minuit à 05h00 (07h00 à midi à Paris), a annoncé que cette disposition serait levée lundi soir. "Nous n'utiliserons pas le couvre-feu ce soir", déclare-t-il sur son site internet Barack Obama doit s'entretenir de cette affaire qui agite les Etats-Unis avec l'Attorney General Eric Holder lundi après-midi. La famille de Michael Brown a appelé à des manifestations pacifiques et à un arrêt des violences alors que les forces de l'ordre sont accusées d'avoir fait usage d'une force excessive contre les protestataires. Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a appelé les autorités américaines à garantir le respect des droits des manifestants. "Il (Ban) appelle toutes les parties à faire preuve de retenue, et pour les responsables des forces de l'ordre à respecter les critères américains et internationaux face aux manifestants", précise Stephane Dujarric, porte-parole de secrétaire général. (Avec Michelle Nichols à l'Onu; Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le lundi 18 aout 2014 à 20:37

    Il voulait pas le louper.