L'autopsie d'Olivier Metzner confirme la thèse du suicide

le
0

RENNES (Reuters) - L'autopsie d'Olivier Metzner, célèbre avocat pénaliste du barreau de Paris retrouvé mort dimanche sur le rivage d'une île du golfe du Morbihan, a confirmé la thèse d'un suicide par noyade, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

Thierry Phelippeau, procureur de la République à Vannes, a souligné que plusieurs courriers laissés par le défenseur confortaient cette thèse.

"Les résultats de l'autopsie confirment l'hypothèse d'un suicide par noyade aussitôt privilégiée par les enquêteurs après la découverte du corps", a dit le magistrat à Reuters.

"Il n'y a pas de trace de violence, ni d'intervention d'un tiers et des écrits retrouvés au domicile de Me Metzner confortent cette thèse", a t-il ajouté.

Selon Thierry Phelippeau, plusieurs courriers adressés à des proches font état "sans ambiguïté" de son intention de mettre fin à ses jours.

Ils ont été retrouvés dans la maison où Olivier Metzner vivait lorsqu'il se rendait sur l'île de Boëdic, qu'il avait achetée en 2010 et qu'il venait de remettre en vente.

Selon toute vraisemblance, Olivier Metzner a utilisé son bateau, qui a été retrouvé à proximité du rivage, pour se jeter à l'eau.

Des analyses toxicologiques, dont les résultats ne seront pas connus avant plusieurs jours, sont en cours pour savoir si l'avocat avait pris ou non des médicaments avant de se donner la mort.

Agé de 63 ans, Olivier Metzner était un des plus célèbres avocats pénalistes de France, ayant plaidé dans nombre d'affaires très médiatiques.

Parmi ses clients, figuraient le trader Jérôme Kerviel, le chanteur Bertrand Cantat, l'ancien patron de Vivendi Jean-Marie Messier, l'ancien Premier ministre Dominique de Villepin dans le dossier Clearstream, le berger corse Yvan Colonna ou encore Françoise Bettencourt-Meyers, la fille de Liliane Bettencourt, l'héritière de L'Oréal.

Pierre-Henri Allain, édité par Gérard Bon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant