«L'automobiliste est vraiment le dindon de la farce »

le
0
Pour Daniel Déchaux, de l'association 40 millions d'automobilistes, l'Etat est complaisant et connivent avec les sociétés d'autoroutes.

Le Figaro - Partagez-vous l'opinion de la Cour des Comptes qui estime excessives les hausses tarifaires des péages sur autoroute?

Daniel Déchaux - Ces augmentations sont inacceptables car les sociétés d'autoroutes ont réduit leur coûts en faisant de gros efforts de productivité, notamment avec la paiement automatisé par télépéage. On pourrait donc s'attendre à une stabilité des tarifs. Au lieu de cela, les hausses sont régulièrement supérieures à l'inflation. L'automobiliste qui circule sur autoroute est vraiment le dindon de la farce.

Selon vous, l'Etat qui fixe les augmentations des péages ne joue pas son rôle?

L'Etat est complaisant et connivent avec les sociétés d'autoroutes. Il n'est pas assez regardant dans la négociation des contrats de plan qui permettent à ces co...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant