L'automobile prudente face à la crise

le
0
Alors que s'ouvre mardi le salon de Francfort, les constructeurs craignent un ralentissement de la demande.


Les constructeurs font actuellement penser à des marins, scrutant une mer calme et se demandant quand la tempête va se lever. Car jusqu'ici tout va bien. Au salon de Francfort, qui ouvre mardi ses portes aux professionnels, les principaux acteurs devraient d'ailleurs célébrer les ventes records enregistrées depuis le début de l'année. En pleine forme, les Allemands bénéficient du rebond de leur marché national ainsi que de l'appétit des consommateurs chinois pour leurs voi­tures de haut de gamme. De leur côté, les Français ont également réalisé des performances commerciales historiques au premier semestre.

Il faut dire que le marché mondial s'est spectaculairement redressé après l'effondrement de 2009, la croissance dans les pays émergents et aux États-Unis compensant le recul de l'Europe. Par ailleurs, ces derniers mois, l'automobile s'est relevée plus vite que prévu de la catastrophe japonaise, qui a perturbé la production.

Le traumatisme de 200...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant