L'automobile au ralenti après les inondations en Thaïlande

le
0
Déjà durement impactés par le séisme et le tsunami au Japon en mars dernier, les constructeurs automobiles ont suspendu l'assemblage de leurs voitures dans le royaume.

À peine remis du séisme et du tsunami du 11 mars dernier au Japon, les constructeurs automobiles subissent désormais les foudres et des inondations qui touchent actuellement la Thaïlande et qui ont déjà tué au moins 300 personnes et endommagé 10% des rizières du pays. «C'est comme le tsunami au Japon qui a aussi eu un impact sur les usines en Thaïlande en raison d'une pénurie de pièces détachées», prévient Payungsak Chartsutthipol, président de la Fédération des industries thaïlandaises, craignant des «pertes massives» pour une industrie qui mettra «plusieurs mois pour s'en remettre».

Centre régional de la construction automobile avec près de 2 millions d'unités produites par an sur l'Asie du Su-Est, le royaume abrite notamment les usines de Toyota, Ford ou encore Honda. Ces inondations constituent un coup dur pour des sociétés qui comptaient sur les usines à l'étranger pour récupérer leurs pertes subies au Japon. Toyota a d'ores et déjà annoncé qu'...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant