L'automédication peut-elle optimiser le système de santé?

le
0
L'automédication, malgré une faible baisse, est pratiquée par 85% des Français. Mais cette pratique n'est pas dénuée de risques. » Posologie, durée, contre-indication: la sécurité de mise pour les médicaments

L'automédication, c'est-à-dire l'accès en officine à des médicaments sans ordonnance mais autorisés, était jusqu'alors un marché en expansion en France. En croissance ininterrompue depuis 2009, avec un bond de 3,2% entre 2011 et 2012, l'automédication amorce aujourd'hui sa première baisse: -0,8% au premier semestre de l'année, selon une étude réalisée par Celtipharm pour l'Association française de l'industrie pharmaceutique pour une automédication responsable (Afipa). Une tendance qui ne s'explique pas par la défiance des consommateurs Français, puisque 85% d'entre eux recourent à l'automédication en 2011, selon les chiffres de l'assurance April.

De fait, les raisons de l'affaissement de l'automédication n'ont pas encore été clairement identifié...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant