L'autodafé du pasteur Jones enflamme l'Afghanistan

le
0
Cet intégriste américain avait brûlé un exemplaire du Coran. Plus de 10 personnes sont mortes à Kandahar.

Jamais, peut-être, les Afghans n'avaient exprimé avec autant de virulence leur attachement au Coran et leur hostilité à l'Amérique. Un hasard? Depuis trois jours, ils enchaînent les manifestations dans l'ensemble du pays, dénonçant l'autodafé du livre sacré de l'islam par le pasteur Terry Jones. Le 20 mars dernier, cet intégriste qui dirige un groupuscule chrétien aux États-Unis a brûlé en public un exemplaire du Coran dans sa paisible Floride. Cette éruption de colère intervient alors que la frustration de la population afghane est à son comble. Après dix ans de guerre contre les talibans, les Afghans attendent toujours, dans leur grande majorité, les améliorations socio-économiques promises par la coalition en 2001. Quant à la sécurité, elle se dégrade de jour en jour. Dimanche, le président Hamid Karzaï en personne a demandé à Barack Obama que cela «ne se reproduise plus». Le 24 mars, il avait qualifié l'autodafé d' «acte obscène et insultant».

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant