L'auteur présumé de la fusillade de Lille toujours recherché

le
6
L'auteur présumé de la fusillade de Lille toujours recherché
L'auteur présumé de la fusillade de Lille toujours recherché

LILLE (Reuters) - La police lilloise recherchait dimanche l'auteur présumé de la fusillade qui a fait deux morts et six blessés devant une discothèque de Lille dans la nuit de samedi à dimanche.

L'homme, âgé de 32 ans, originaire de la banlieue lilloise, est connu pour des faits de violence pour lesquels il a été condamné. Il a pris la fuite à bord d'une voiture que conduisait un complice.

Le parquet a ouvert une information judiciaire pour assassinats, tentative d'assassinats et détention d'armes de guerre, a annoncé lors d'une conférence de presse le procureur de la République de Lille, Frédéric Fèvre.

Econduit par le videur à l'entrée de la boîte de nuit, située rue Gambetta, l'homme était revenu vers 03h00 muni d'une arme de gros calibre, de "type Kalachnikov", pour se venger.

Il a ouvert le feu sur des personnes qui se trouvaient à l'entrée de l'établissement. Une employée de la discothèque âgée de 26 ans qui se trouvait aux vestiaires a été tuée, ainsi qu'un client, originaire de la banlieue lilloise, âgé de 25 ans, qui s'apprêtait à quitter la discothèque.

Le procureur de la République a déclaré que six personnes avaient été blessées par balle aux membres inférieurs mais que le pronostic vital n'était engagé pour aucune d'elles.

Une trentaine d'impacts de balle ont été relevés sur la devanture de l'établissement, a indiqué Frédéric Fèvre.

Un important dispositif a été mis en place par les policiers pour localiser l'homme. Les recherches ont été élargies à plusieurs endroits que fréquentent les deux hommes, notamment en Belgique.

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, souligne dans un communiqué qu'il a fait de "la lutte sans relâche contre le trafic et la détention illégale de telles armes une des priorités de son action".

La maire de Lille, Martine Aubry, a fait part de son "effroi".

"Je demande que tout soit mis en ouvre pour que le tireur soit interpellé au plus vite et traduit devant la justice", dit-elle dans un communiqué.

Pierre Savary, édité par Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 6mptxis le dimanche 1 juil 2012 à 19:37

    On voudrais qu on soit intelligent et on nous prend pour des (idiots) , comment on ferait alors , signé "" Coluche ""

  • 6mptxis le dimanche 1 juil 2012 à 19:32

    En principe quand un type assassin est en fuite et recherché , ils disent son nom et montre la photo ( pour que des témoignages se manifestent )et que les policier l interpellent , la si on ne dit pas son nom c est qu il y a une raison , faudrait peut etre demander à Martine elle doit etre au courant puisqu elle est Maire ( premiére magistrate de la ville )

  • 6mptxis le dimanche 1 juil 2012 à 19:27

    Maire Martine Aubry vous avez oublié ? ça doit pas etre Durant , Dupont ,Delavigne ,Dupré sinon on le saurait puisqu il est archi connu des services de police mais pas des services de Samson sinon il n aurait pas eu l occasion de tuer

  • bordo le dimanche 1 juil 2012 à 18:32

    Ne stigmatisons pas la communauté flamande.

  • bordo le dimanche 1 juil 2012 à 18:31

    Ne s'appelerait-il pas Dupont de Ligonnés ? Assez du silence coupable des média complices ! C'est sûrement un flamand !

  • bercam01 le dimanche 1 juil 2012 à 17:28

    C'est tout de même curieux qu'aucun média n'ait encore publié le nom de ce fou furieux "bien connu des services de police" et reconnu par les habitués... S'agirait-il par hasard d'une de ces Chances Pour la France qu'on prénomme Vladimir dans les colonnes de la Pravda ? ...Pardon, je voulais dire du MONDE !!! Gageons que s'il s'appelait Dupont ou Durand, il aurait une plus large publicité...