L'auteur de l'attentat de Sousse était en contact avec la Libye

le , mis à jour à 15:07
1

(Actualisé avec précisions sur les identifications, possibilité d'un second tireur) TUNIS, 30 juin (Reuters) - Saïf Rezgui, l'auteur de l'attaque qui a fait 39 morts vendredi dans la station balnéaire tunisienne de Sousse, avait des liens avec des extrémistes basés en Libye et a probablement suivi un entraînement dans ce pays, a déclaré mardi un responsable tunisien. "L'enquête montre que Saïf Rezgui était en contact avec des terroristes en Libye et qu'il s'est probablement entraîné dans un camp libyen", a dit à Reuters ce responsable sous le sceau de l'anonymat. Le ministère de l'Intérieur a annoncé lundi l'arrestation de plusieurs complices présumés de l'auteur de l'attentat, qui a été abattu par la police. ID:nL5N0ZF4KQ Ces suspects sont au nombre de trois et sont de nationalité tunisienne, a précisé le responsable. Le ministère tunisien de la Santé a annoncé mardi avoir identifié 27 corps pour l'instant : 19 Britanniques, trois Irlandais, un Belge, deux Allemands, un Russe et un Portugais. Une porte-parole du Premier ministre britannique David Cameron a pour sa part annoncé que le nombre des victimes britanniques était désormais de 21. Cette tuerie intervient trois mois après l'attentat contre le musée du Bardo à Tunis qui avait fait 21 morts le 18 mars dernier. Les deux auteurs de la tuerie du Bardo s'étaient aussi rendus clandestinement en Libye fin 2014 pour s'y entraîner, ont indiqué les enquêteurs. Saïf Rezgui a utilisé son passeport l'an dernier mais il n'y figure pas de tampons de sortie, ont indiqué les autorités. La radio tunisienne avait laissé entendre dans un premier temps vendredi qu'il aurait pu y avoir un second tireur. Mais les services de sécurité tunisiens ont indiqué que l'enquête de la police scientifique montrait que toutes les victimes avaient été abattues par l'armée utilisée par Saïf Rezgui, ce qui tend à prouver qu'il était seul. Toutefois, cinq Britanniques qui étaient sur les lieux au moment de l'attaque ont raconté au quotidien britannique Daily Mirror avoir vu un second attaquant, que deux d'entre eux ont décrit comme n'ayant pas la même tenue vestimentaire que Saïf Rezgui. La Tunisie s'attend à ce que l'attentat commis à Sousse vendredi lui fasse perdre un quart de ses revenus touristiques annuels, soit environ 515 millions de dollars (460 millions d'euros), a déclaré la ministre du Tourisme, Salma Loumi. ID:nL8N0ZG10F (Tarek Amara; Tangi Salaün et Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cidem le mardi 30 juin 2015 à 15:26

    "Saïf Rezgui, l'auteur de l'attaque qui a fait 39 morts vendredi dans la station balnéaire tunisienne de Sousse, avait des liens avec des extrémistes basés en Libye et a probablement suivi un entraînement dans ce pays, a déclaré mardi un responsable tunisien". .... Qu'en pense messieurs Sarkozy et BH Levy ?