L'Australien Rudd candidat au poste de secrétaire général de l'Onu

le
0
    SYDNEY, 18 juillet (Reuters) - L'ancien Premier ministre 
australien Kevin Rudd a officiellement demandé le soutien de 
Canberra pour briguer la succession de Ban Ki-moon, dont le 
mandat de secrétaire général de l'Onu s'achève à la fin de 
l'année, a annoncé lundi la ministre australienne des Affaires 
étrangères.  
    "Kevin Rudd a demandé que le gouvernement australien le 
désigne et, comme l'a indiqué le Premier ministre à plusieurs 
reprises, le cabinet va se saisir de cette question", a déclaré 
Julie Bishop.  
    Malcolm Turnbull, reconduit à la tête du gouvernement après 
les élections du 2 juillet, doit annoncer ce lundi la 
composition de sa nouvelle équipe. La candidature de Kevin Rudd, 
issu du Parti travailliste, divise la coalition conservatrice au 
pouvoir.  
    Parmi la douzaine de prétendants au poste de secrétaire 
général de l'Onu, figurent la Costaricaine Christiana Figueres, 
ancienne secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations 
unies sur les changements climatiques, la Bulgare Irina Bokova, 
directrice générale de l'Unesco, l'ancienne ministre croate des 
Affaires étrangères Vesna Pusic et l'ex-Première ministre 
néo-zélandaise Helen Clark. 
 
 (Matt Siegel, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant