L'Australie légifère contre la radicalisation, annule 70 passeports

le
0

SYDNEY, 30 octobre (Reuters) - L'Australie a voté jeudi une loi visant à lutter contre la radicalisation de jeunes ressortissants tentés d'aller combattre à l'étranger, notamment en Irak et en Syrie où nombre d'Australiens ont rejoint des groupes de combattants islamistes. Le Premier ministre australien Tony Abbott a déclaré devant le parlement qu'au moins 70 Australiens se trouvaient actuellement en Irak et en Syrie avec le soutien d'une centaine de "facilitateurs" basés en Australie. Leurs passeports ont été annulés, a-t-il ajouté. "C'est pour protéger d'autres pays, qui ne devraient pas avoir à accueillir des Australiens ayant l'intention de semer le désordre, et c'est pour nous protéger, car les Australiens ont le droit de revenir dans ce pays, et la dernière chose que nous devrions vouloir ce sont des personnes radicalisées et rendues violentes par une participation à des activités terroristes à l'étranger dans nos rues", a déclaré le chef du gouvernement australien. Le gouvernement, qui a averti récemment que l'équilibre entre liberté et sécurité pourrait avoir à être "déplacé", tente également d'introduire une loi controversée sur les données personnelles prévoyant leur conservation par les autorités dans le but de lutter contre les menaces criminelles et de sécurité. Les détracteurs de la loi considèrent qu'une telle loi compromettrait le respect de la vie privée, coûterait trop chère et pourrait exposer les journalistes et les lanceurs d'alerte à de lourdes peines de prison. (Lincoln Feast; Agathe Machecourt pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant