L'Australie et les Philippines font front commun face à l'EI

le
0
    MANILLE, 10 décembre (Reuters) - L'Australie va coopérer 
avec les Philippines dans les domaines du renseignement et de la 
sécurité pour les aider à déjouer d'éventuels projets 
d'attentats inspirés de ceux du 13 novembre à Paris.  
    Canberra et Manille, où se trouvent le ministre australien 
de la Justice Michael Keenan et le chef de la police fédérale 
Neil Gaughan, vont notamment se concentrer sur le partage 
d'informations concernant les déplacements des extrémistes en 
provenance ou à destination de l'Irak et de la Syrie.  
    Au moins cinq mouvements islamistes du sud des Philippines 
ont prêté allégeance à l'Etat islamique (EI ou EIIL).  
    "Nous craignons que des éléments de EIIL viennent promouvoir 
l'extrémisme violent dans le pays et, pire, qu'ils y trouvent 
refuge ou y transitent avant de gagner des zones de conflit", a 
déclaré un membre de la police ayant requis l'anonymat.  
    Deux millions de Philippins travaillent au Proche-Orient.  
 
 (Manuel Mogato, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant