L'Australie et le Timor s'entendent sur leur frontière en mer

le
0
    MELBOURNE/LA HAYE, 2 septembre (Reuters) - L'Australie et le 
Timor oriental sont parvenus à un accord sur le tracé de leur 
frontière maritime, ce qui devrait favoriser l'exploitation d'un 
gisement gazier en mer estimé à 40 milliards de dollars. 
    La Cour permanente d'arbitrage à La Haye a annoncé samedi 
que les deux pays s'étaient entendus "sur les éléments centraux 
d'une délimitation frontalière maritime entre eux en mer de 
Timor". Les détails de cet accord ne seront communiqués que 
lorsque ce dernier sera définitivement entériné. 
    La procédure d'arbitrage a commencé l'an dernier et elle a 
abouti mercredi à ce compromis. L'objectif est désormais de 
finaliser l'accord en octobre. 
    L'Australie et le Timor oriental sont convenus d'instaurer 
un régime spécial pour le gisement "Greater Sunrise", ce qui 
ouvre la voie à son exploitation et à un partage des revenus qui 
en seront tirés, a précisé la Cour permanente d'arbitrage. 
    Ancienne colonie portugaise, le Timor oriental peine à se 
développer depuis qu'il a acquis son indépendance à la suite 
d'un soulèvement contre l'Indonésie, qui l'occupait, en 1999. 
Les ressources gazières du gisement en mer de Timor pourraient 
favoriser son essor économique. 
    Ce différend frontalier avec l'Australie a conduit les 
propriétaires du gisement (Woodside Petroleum  WPL.AX , 
ConocoPhillips  COP.N , Royal Dutch Shell  RDSa.L  et Osaka Gas 
 9532.T ) à geler son développement. 
 
 (Joseph Hinchliffe et Anthony Deutsch; Bertrand Boucey pour le 
service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant