L'Australie durcit le ton contre l'insécurité

le
0

SYDNEY, 23 février (Reuters) - Le Premier ministre australien Tony Abbott a dévoilé lundi un arsenal de mesures contre l'insécurité qui limitent les libertés des personnes considérées comme des menaces pour le pays. L'aide sociale pourrait être refusée à ces personnes, qui pourraient se voir retirer leur passeport si elles possèdent une double nationalité et dont les déplacements à l'étranger pourraient être contrôlés, a-t-il dit. "Pendant trop longtemps, nous avons donné à ceux qui pourraient représenter une menace pour notre pays le bénéfice du doute", a-t-il dit. "Les personnes qui viennent dans ce pays sont libres de vivre comme bon leur semble, à la condition qu'elles ne volent pas cette même liberté à d'autres", a-t-il ajouté. Tony Abbott a annoncé ces mesures au lendemain de la publication du premier rapport officiel sur la prise d'otages de décembre dernier dans un café du centre de Sydney. Man Haron Monis, un réfugié iranien connu de la police comme un homme violent, avait retenu en otages 18 personnes sous la menace d'une arme pendant 17 heures. La police a donné l'assaut après l'exécution par le preneur d'otages du gérant du café. Man Haron Monis a été tué pendant l'assaut qui a également coûté la vie à une otage, tuée par une balle perdue. (Matt Siegel; Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant