L'austérité se fait sentir aux USA, le PIB a crû moins que prévu

le
0
L'AUSTÉRITÉ SE FAIT SENTIR AUX USA, LE PIB A CRÛ MOINS QUE PRÉVU
L'AUSTÉRITÉ SE FAIT SENTIR AUX USA, LE PIB A CRÛ MOINS QUE PRÉVU

WASHINGTON (Reuters) - Une baisse des dépenses publiques a davantage grevé la croissance qu'on ne le pensait au premier trimestre, la hausse annuelle du PIB ressortant à 2,4% en deuxième estimation contre 2,5% en première, suivant les chiffres publiés jeudi par le département du Commerce.

Les analystes interrogés par Reuters anticipaient une croissance confirmée à 2,5%.

Cet indicateur semble montrer que l'austérité commence effectivement à prélever son tribut sur l'économie. La rigueur s'est installée depuis quelques années mais elle s'est aggravée cette année avec un alourdissement de la fiscalité en janvier et des coupes claires dans le budget en mars.

Les dépenses publiques ont diminué de 4,9% annuels au premier trimestre, au lieu des 4,1% avancés en première estimation. Ce tassement a été en partie compensé par une hausse de 3,4% de la consommation des ménages, supérieure aux 3,2% donnés en première estimation. Mais cette hausse repose essentiellement sur une hausse des prix à la pompe.

En faisant abstraction des stocks, une composante instable, le PIB a crû de 1,8% annuellement, soit plus que la première estimation et plus que le consensus des analystes.

Jason Lange, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant