L'austérité en Europe contestée par des économistes

le
1
L'OFCE s'alarme de l'effet récessif des plans d'économie généralisés en Europe, qui freine d'autant la baisse des déficits.

Le message est on ne peut plus clair: l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) intitule sa dernière note de perspectives économiques «la débâcle de l'austérité». Ces experts, traditionnellement jugés keynésiens, se défendent de toute idéologie. «Notre analyse s'appuie sur les faits», insiste Xavier Timbeau, le directeur des prévisions, qui dresse un sombre panorama sur 2012 et 2013.

Selon l'OFCE, la zone euro va enchaîner deux années de récession, à 0,5% et 0,1% du PIB. Les pays du Sud seront les plus touchés: l'Espagne, l'Italie, le Portugal et surtout la Grèce avec un recul de presque 10 points de PIB. «Il y a dans cette zone un vrai risque de désintégration politique et sociale», alerte Timbeau. L'Allemagne reste la locomotive européenne - 0,8% de croissance en 2012 et 0,6% sur 2013 - tandis que l'économie française sera en stagnation. Autre signal alarmant, le chômage touche un «niveau record sur les dix dernières années», et con

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le vendredi 19 oct 2012 à 08:43

    JPi - l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) est trop 'poli-tique' et pas assez 'économique'. Ce n'est plus d'effort fiscale dont il est question mais de rigueur pour l'état France. A 'Nouvel effort fiscal' je propose 'De nouvelles réductions des dépenses de l'état France. Le changement, c'est maintenant!