L'audiovisuel français se prépare à l'arrivée de Netflix en septembre

le
0
L'audiovisuel français se prépare à l'arrivée de Netflix en septembre
L'audiovisuel français se prépare à l'arrivée de Netflix en septembre

Les grandes chaînes et les cablo-opérateurs français se mettent en ordre de bataille avant le débarquement du géant américain de la vidéo à la demande par abonnement Netflix, qui vient d'annoncer son arrivée en septembre dans l'Hexagone."En septembre, nous lancerons Netflix en Allemagne, France, Autriche, Suisse, Belgique et au Luxembourg", a écrit lundi Netflix dans un courrier adressé à ses actionnaires, confirmant un calendrier jusqu'ici approximatif.La société, créée en 1997 avec la location illimitée de DVD, vient de franchir le cap des 50 millions d'utilisateurs dans le monde, dont la grosse majorité (35,67 millions) vit aux Etats-Unis.Mais l'arrivée de Netflix, qui avait lancé son premier service de vidéo en streaming (visionnage en direct sur internet) en 2007, soulève beaucoup de questions en France, où les groupes de télévisions doivent financer la création d'oeuvres audiovisuelles françaises.Outre les inquiétudes sur le financement du cinéma français, la potentielle concurrence déloyale de Netflix face aux groupes de télévision déjà existants est au centre des préoccupations : le groupe américain est soupçonné de vouloir contourner la législation française en offrant ses services depuis un autre pays européen.Les annonces et lancements se bousculent ces dernières semaines, tant du côté des pouvoirs publics que des acteurs de l'audiovisuel, du numérique et même de la grande distribution.Pour favoriser les opérateurs qui participent au système de financement à la française, la ministre de la Culture Aurélie Filippetti vient de proposer de réduire de 36 à 24 mois le délai entre la sortie en salle d'un film et sa mise à disposition pour les offres de vidéo à la demande par abonnement (VàDa en français ou SVOD en anglais).Parmi les principaux acteurs hexagonaux, CanalPlay, l'offre de SVOD du groupe Canal+ directement concurrente de Netflix, revendique près de 500.000 abonnés et quelque ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant