L'Audi R8 évolue en douceur

le
0
Produite à déjà 20.000 unités depuis 2006, la voiture de sport d'Ingolstadt s'offre une cure de jouvence.

Lancées quasiment à la même période - dans le courant de l'année 2006 -, la Ferrari 599 GTB Fiorano et l'Audi R8 ne connaissent pas le même destin. Alors que la berlinette italienne va céder sa place, à la fin de l'année, à la F12, Audi se contente d'apporter quelques améliorations à sa supercar. Esthétiquement, les transformations sont mineures et concernent les optiques de phares désormais à led, une nouvelle calandre aux bords supérieurs biseautés et des pare-chocs redessinés.

La nouveauté majeure de cette remise à niveau concerne l'abandon de la boîte R-Tronic 6 rapports au profit de la S-Tronic double embrayage à 7 rapports. En option sur la version V8 430 ch et de série sur le V10 de 525 ch, cette transmission permet de gagner 3 dixièmes pour franchir le 0 à 100 km/h, d'abaisser les rejets de CO2 de 21 g/km et d'augmenter l'agrément de conduite grâce à des passages de vitesses plus fluides.

Au profit de la sportivité, la suspension pilotée bénéficie de ressorts d'amortisseurs plus fermes. (DR)
Au profit de la sportivité, la suspension pilotée bénéficie de ressorts d'amortisseurs plus fermes. (DR)

Au profit de la sportivité, la suspension pilotée béné...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant